Pour la bonne marche

Parmi les principaux points à retenir de ce qui précède, notons ceux-ci :

  1. Il est important que le comité des élèves soit rapidement mis sur pied en septembre, entre autres pour nommer ses représentants au conseil d’établissement. Si le comité des élèves est inexistant ou inopérant, c’est le directeur de l’établissement qui doit organiser l’élection à cette fin.
  2. Idéalement, le comité des élèves disposerait d’un site Internet. S’il n’est pas en mesure de le faire, il devrait au moins avoir une adresse électronique connue de l’ensemble des élèves pour assurer un minimum de communication à l’intérieur de l’établissement, mais aussi avec des partenaires externes, par exemple les conseils des élèves des autres CEAet CFP, ainsi que le MQAF.
  3. Il est également nécessaire que le comité des élèves ait un local dans l’établissement. Au minimum, il doit disposer d’une armoire de rangement ou un classeur. L’accès à un ordinateur est également indispensable.

Dans les rencontres avec la direction de l’école, le comité des élèves doit être représenté en tout temps par au moins deux personnes afin de s’assurer qu’il y ait au moins un témoin au cas où le contenu des discussions serait interprété différemment par les deux parties. Pour la même raison, toutes les demandes du comité à la direction doivent être formulées par écrit.